POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Pourquoi je ne voterai pas pour M-103: Je crains que les jeux libéraux de politique divisive ne nuisent encore à la communauté musulmane

21 fevrier, 2017

(Ottawa) «Je trouve alarmant et très révélateur que les libéraux utilisent cette question pour diviser un pays et nuire davantage au groupe même qu’ils prétendent aider», a déclaré l’hon. Deepak Obhrai, député, Calgary Forest Lawn

Dans une lettre ouverte adressée aux Canadiens par les médias le 21 février 2017, l’hon. Obhrai a écrit: «Les Canadiens qui contestent cette motion ne remettent pas en cause les problèmes auxquels la communauté musulmane est confrontée ni le racisme qui n’existe pas, ce qui les empêche de favoriser une communauté par rapport aux autres. Même si la motion est largement écrite pour inclure d’autres groupes, elle souligne la religion de l’islam (islamophobie), donc tout débat ou mention de cette motion se concentrera sur cette religion à l’exclusion des autres.

Obhrai a poursuivi en disant que ses propres partisans musulmans l’ont contacté pour dire qu’ils craignent que si les libéraux continuent à concentrer cette motion sur l’islam, cela mettra davantage en péril la façon dont leur communauté est traitée et n’est pas considérée comme égale.

Obhrai, le député conservateur le plus ancien du Parlement, tire parti de ses années d’expérience et travaille sur les droits de la personne pour illustrer comment et pourquoi la réticence des libéraux de faire des compromis et la rhétorique utilisée diviseront non seulement la communauté musulmane, mais tous les Canadiens.

Obhrai souligne également qu’il a appuyé la pétition en ligne demandant à la Chambre des communes de ne pas laisser les extrémistes définir la religion de l’islam, ainsi que la Charte de l’Inclusion qui traite toutes les communautés de façon égale, apportées par les communautés musulmanes elles-mêmes.

Le défi de la motion n’est pas de soutenir ou de ne pas appuyer les Canadiens musulmans, mais de traiter chacun comme égal.