POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

LA BONNE FAÇON D’AMELIORER NOTRE SYSTEME D’IMMIGRATION

 

10 janvier 2017

 

(Calgary) Aujourd’hui, le candidat à la direction du Parti Conservateur du Canada, l’hon. Deepak Obhrai, a publié sa vision de la politique d’immigration du Canada. «L’immigration est une nécessité pour bâtir un Canada prospère, comme cela a toujours été le cas», a déclaré M. Obhrai. « Il est encore possible d’être pro-immigration ET d’être conservateur. »

 

Obhrai a continué « Nous ne devrions pas changer ce qui a été efficace au cours des 10 dernières années en ce qui concerne ce que nous faisons pour attirer de nouveaux immigrants, ou comment nous les choisissons, mais nous devrions être plus prudents avec la façon dont nous dépensons de l’argent sur les nouveaux arrivants une fois ils sont ici. » Il a ajouté: «Quand je suis arrivé il y a quarante ans, je n’ai pas compté sur le gouvernement pour s’installer et s’intégrer. Aujourd’hui, je suis un fier produit du Canada et, en tant que tel, je m’interroge sur la nécessité de dépenser 1 milliard de dollars en soutien à l’établissement.

 

LA VISION POUR L’IMMIGRATION DU DEEPAK OBHRAI

 

Sur l’immigration générale

 

  • Le soutien à l’établissement pour les immigrants en général sera réduit (sauf pour les réfugiés), libérant ainsi un milliard de dollars.
  • Le processus de sélection doit être fondé sur les compétences dont le Canada a besoin;
  • Le système de sécurité solide déjà en place devrait se poursuivre;
  • Les objectifs annuels d’immigration devraient être de 275 000, composés de travailleurs qualifiés et semi-qualifiés;
  • Il y aura une nouvelle catégorie de travailleurs peu qualifiés, plafonnée à 10 000, qui seront sélectionnées selon un système de loterie;
  • Les titulaires de visas d’étudiant seront accélérées à la résidence permanente. Cela garantira une croissance régulière de notre économie,
  • Il faudrait réduire la dépendance à l’égard des travailleurs étrangers temporaires (TET), et seules les pénuries de main-d’œuvre devraient être comblées par des TET; les TET ne peuvent et ne doivent pas augmenter notre économie;
  • La catégorie du regroupement familial sera maintenue;
  • Nous avons déjà des entretiens face à face lorsque des problèmes sont signalés. C’est le moyen le plus efficace et le plus rentable, tel que mis en œuvre par le gouvernement conservateur précédent;

 

Sur les touristes

 

  • Les agents d’immigration à l’étranger examinent déjà les visiteurs des pays qui abusent de notre système d’immigration, grâce à l’octroi de visas de touristes. Pour ajouter une autre étape bureaucratique à ce processus existant sera un fardeau énorme pour les contribuables.

 

Sur les refugies

  • Il faut passer du statut de parrainage du gouvernement aux réfugiés parrainés par le secteur privé. Cela permettra d’accélérer l’intégration des nouveaux arrivants;
  • Les réfugiés parrainés par le gouvernement qui comptent sur le soutien à l’établissement doivent rembourser les frais de l’établissement utilisés lorsqu’ils sont dans une situation favorable.
  • Le gouvernement devrait abandonner le système des Nations Unies pour reconnaître les réfugiés et mettre en œuvre un protocole canadien; Cela doit changer afin d’éviter une répétition de la situation actuelle des Yazidis et de tenir compte de ces futures instances de soutien;
  • Le financement des camps de réfugiés doit être amélioré, car l’augmentation de l’apport de réfugiés n’apporte pas une solution à la question des réfugiés dans le monde;
  • Tous les immigrants et réfugiés potentiels recevront un livret qui parlera de nos principes relatifs aux droits de la personne et de la Charte des libertés lorsque leurs visas seront délivrés. À l’heure actuelle, une brochure mettant en évidence ce fait est uniquement délivrée aux résidents permanents sur la voie de la citoyenneté.

 

 

Pour plus d’informations, suivez l’événement spécial Facebook Live de Deepak le vendredi 13 janvier 2017 à 2PM EST (12PM MT) à www.facebook.com/deepakobhrai qui accompagnera le lancement de l’infolettre hebdomadaire Le DeepakAge