Mon nom est Deepak Obhrai. Je suis ici aujourd’hui pour vous donner mon point de vue sur le débat actuellement en cours sur le dépistage des valeurs non-canadiennes chez les nouveaux arrivants. Je croix que ce débat est alarmiste et contre les droits de la personne. Il est aussi une réponse non-canadienne a un problème qui n’existe pas, à mon avis. La véritable menace pour le Canada est le terrorisme interne.
Il y a quelques années, une mère du nom de Christiane Boudreau est venue me voir. Elle voulait parler de son fils, Damian Clairmont, qui s’était radicalisé et était allé en Syrie pour se battre pour Daesh. Il y a été tué. La mère était extrêmement préoccupée par la radicalisation qui se déroule ici. Elle était inquiète pour ses enfants, elle était inquiète pour les autres qui se radicalisent. En reconnaissant cela, elle a créé deux organisations très importantes pour aider à lutter contre la radicalisation. Ces organisations sont : Extreme Dialogue, et Mothers for Life. Ce sont là des questions sur lesquelles nous devrions investir toutes nos ressources pour nous assurer d’éliminer cette menace. Quand on regarde ce qui s’est passé à Paris, puis à New York et dans d’autres pays d’Europe, c’est le terrorisme interne qui cause l’anxiété et la peur parmi les citoyens.

J’ai dit que cette proposition est contre les droits de la personne parce que les gens qui viennent dans notre pays sont à la recherche de la liberté que nous leur fournissons. Liberté garantie par la Charte des droits et par nos lois; liberté d’être dispensés de toutes ces prétendues valeurs non-canadiennes qui ont été mises de l’avant. Ces gens fuient de telles valeurs et viennent trouver refuge dans notre pays. Les femmes viennent dans notre pays pour pouvoir être libérées de cette oppression. Allons-nous leur dire : « si vous détenez des valeurs non-Canadiennes, vous n’êtes pas les bienvenues dans ce pays »? La ligne d’urgence de signalement des pratiques barbares est un exemple de priorité mal placée. Il n’y a pas de crise majeure concernant les pratiques barbares dans ce pays, parce que nous avons des lois, la liberté et la protection.

On a besoin de prendre une pause et de regarder en arrière : de retourner aux bateaux de migrants; de retourner aux bateaux des réfugiés juifs; à la taxe d’entrée imposée aux chinois; à l’internement des japonais; et bien sûr à la terrible tragédie des pensionnats indiens; tous créés des suites de l’alarmisme. Et il est important de travailler ensemble pour ne pas créer l’alarmisme. Notre pays est maintenant un exemple dans le monde de vivre ensemble dans la diversité. Les pays qui n’ont pas intégré la diversité ont implosé. Tous les pays qui ont la diversité aujourd’hui sont paisibles de par le monde où ce conflit massif a lieu.

Mesdames et messieurs, nous devrions être fiers de nos valeurs canadiennes, qui consistent à traiter tout le monde également, respectueusement. Merci.